Coups de cœurs, actus, portfolios, concours… Voici un récapitulatif de ce que vous avez (peut-être) loupé cette semaine sur le site.

Coups de cœur #75

Actu

Portraits de réfugiées.  À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2016, le Parlement européen et #Dysturb se sont réunis afin de sensibiliser le public au sort des femmes réfugiées qui entreprennent un voyage éprouvant vers l’Europe. Réalisées par des photojournalistes européens, ces photos sont exposées à Barcelone, Bruxelles et Paris.

© Emin Ozmen / Dysturb

Instagram

La sélection Instagram #27. Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil !

© Amanda Charchian / Instagram

Images

Dix femmes photographes qui nous ont inspiré. À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, retour sur le travail de dix femmes photographes publiées sur le site depuis un an.

© Ophélie Rondeau

Interview

Laia Guttiérez : l’appel de l’inconnu. Laia Guttiérez est une photographe espagnole qui, lorsqu’elle a découvert l’Islande, a développé dans son travail une réflexion autour de l’identité, la migration et le sentiment d’être étranger à un endroit inconnu. C’est ainsi qu’est née sa série « Zugunruhe », un mot étrange pour dire l’agitation de l’acte migratoire. Entretien.

Extrait de « Zugunruhe », © Laia Gutiérrez

Appel à candidatures

Fisheye x Kodak Prixpro : appel à candidatures.  Vous êtes réalisateur, vidéaste et amateur de nouveaux formats ? Fisheye et Kodak Pixpro s’associent pour vous donner l’opportunité de réaliser votre premier court-métrage de 2 à 3 minutes en 360° VR, à travers un concours exceptionnel !

Portfolio

France 98. « J’ai pris ces images durant mon adolescence dans le village où j’ai grandi. À l’époque, je prenais beaucoup de photos à l’appareil jetable, que j’utilisais surtout comme un jouet. J’ai redécouvert ces images il y a quelques mois. J’ai alors décidé de me les réapproprier pour raconter cette histoire telle que je m’en souvenais. « France 98″ n’est que le premier chapitre d’un travail plus large sur mes origines. J’aimerais le compléter en m’intéressant à la part d’oubli de la photo famille, aux souvenirs qui n’apparaissent pas sur ces images. »

Extrait de « France 98 », © Cédric Calandraud, Studio Hans Lucas