Comment bien utiliser le hashtag pour mettre en valeur ses photos sur Instagram ? Mode d’emploi d’une pratique moins évidente qu’il n’y paraît.

En moyenne, 70 millions de photos sont publiées chaque jour sur Instagram qui compte aujourd’hui 500 millions d’utilisateurs. Pour être vu, un seul moyen : le hashtag. Mot-dièse ou mot-clé, ce petit terme qui agrémente la plupart des publications est déterminant pour la visibilité d’une photo. Dans la pratique, le geste est presque un réflexe. Mais êtes-vous convaincu de bien le maîtriser ?

Pour bien saisir toute la subtilité du hashtag, il faut en premier lieu visualiser l’impact réel de son utilisation. Représentez-vous un fil, vous reliant au reste du monde. Le hashtag est ce fil. Chaque mot-clé utilisé créer une connexion entre vous et les utilisateurs. Il s’agit d’une forme d’interaction indirecte. Plus vous ajoutez de hashtags à vos images (le maximum autorisé est de 30), plus vous touchez de gens. Sans cela, vous n’êtes visible que par vos followers. Si vous les comptez sur les doigts d’une main, c’est donc problématique. Il vous est donc recommandé de poursuivre cette lecture.

Le juste milieu

#photooftheday, #iphoneonly, #instagood, #EURO2016.. Il est communément admis que la stratégie la plus évidente pour faire grimper le nombre de vos followers serait de bombarder vos publications des hashtags les plus réputés. Si l’on suit la logique expliquée ci-dessus, ce serait du bon sens. Que nenni ! En utilisant les plus populaires, vous prenez le risque de noyer votre image dans un flot continu de publications similaires. En quelques secondes, elle n’est plus visible. Par ailleurs, ces hashtags très utilisés sont surveillés par des comptes qui spamment allègrement les commentaires des utilisateurs avec très peu de followers. Par opposition, vous ne vous ferez pas non plus remarquer avec des hashtags peu utilisés.

Il est donc nécessaire de trouver un juste milieu qui permettra à vos images d’être mieux vues et plus longtemps. Pour cela, il faut savoir jauger le potentiel d’un mot-clé. Rien de plus facile ! Cliquez sur le hashtag en question et mettez à jour la page qui lui correspond : si 30 nouvelles photos s’affichent toutes les deux, trois minutes, alors c’est qu’il va vous être utile !

Certains hashtags donnent naissance à des comptes dédiés. Ils sont participatifs, c’est-à-dire que les images publiées sont celles d’autres utilisateurs (exemple : #ifyouleave, #filmphotographic). Souvent, ce sont aussi des marques ou des médias qui créent leur propre hashtag pour générer du trafic et découvrir de nouveaux comptes (exemple : #fisheyelemag). Participer reste le meilleur moyen de vous faire repérer.

(via Petapixel)