Les plus belles images d’étoiles ont voyagé de tous les coins de la planète pour arriver jusqu’à vous. Une belle moisson de paysages nocturnes qui a fait rêver le jury de la 4e édition du Photo NightScape Awards 2017 – le 1er prix français de cette nature créé en 2014 par Franck Séguin.

La 4e édition du Photo NightScape Awards (PNA) 2017 a livré son verdict en arbitrant parmi plus de 300 clichés de paysages nocturnes envoyés par des photographes de 40 pays. Quatre catégories se partagent les cieux étoilés de notre planète (NightScape, In Town, Junior et Timelapse), et le jury se répartit en personnalités de l’astronomie d’une part, et en spécialistes du monde de la photo d’autre part. Et il est étonnant de voir, malgré des critères pourtant très différents, converger les votes du jury sur une poignée de lauréats.

On découvre ainsi l’étrange cliché du Brésilien Marcio Cabral, dans la catégorie NightScape, où la Voie lactée fait écho à un champ de plantes carnivores (paepalanthus) curieusement éclairées. Grâce à cette image, le photographe pourra passer une semaine au Chili et découvrir le VLT (Very large télescope). Pour les images de villes (catégorie In Town), c’est l’Allemand Stefan Libermann qui nous offre une vue plongeante sur Cape Town, en Afrique du Sud, qui lui permettra de recevoir un boîtier Nikon D750 et son optique. Rémi Boucher (16 ans), remporte lui le premier prix des juniors, et gagne ainsi un week-end au Pic du Midi pour son image associant étoiles et technologies – éoliennes et ISS.

© Marcio Cabral / 1er prix de la catégorie « NightScape ».

© Stefan Libermann / 1er prix de la catégorie « In Town ».

© Rémi Boucher / 1er prix des Juniors.

Un pur moment de poésie

Enfin, les superbes Timelapses ont laissé le jury hésitant pendant plusieurs tours, pour finir par récompenser la Thaïlandaise Tatiana Kolgunova, qui nous offre une belle séquence réalisée dans l’Himalaya (et passera une semaine dans la réserve touristique de ciel noir d’Alqueva, au Portugal), talonnée de près par l’Australien Alex Cherney, dont le final de toute beauté du ciel de l’Outback est un pur moment de poésie. Enfin le jury a décerné un prix spécial pour récompenser l’audace de Joséphine Brueder, qui n’a pas hésité à photographier l’aquarium de Paris avec humour.

Toutes ces images, et celles d’une trentaine autres candidats, seront exposées à la base sous-marine de Bordeaux, du 16 septembre au 15 octobre 2017, avec les lauréats des trois éditions précédentes. Et si vous ne pouvez vous rendre à Bordeaux, Chasseurs de nuits vous donne rendez-vous au festival international de la photographie animalière et de nature de Montier-en-Der, du 16 au 19 novembre prochains. En attendant, vous pouvez continuer de rêver sur les timelapses.

© Tatiana Kolgunova / 1er prix de la catégorie « Timelapse ».

© Alex Cherney / Deuxième prix de la catégorie « Timelapse ».

© Joséphine Brueder / Prix spécial du jury.