Le 6 mai 2012, François Hollande est élu Président de la République. Trois ans plus tard paraît une chronique des coulisses de l’Élysée racontée par Vanessa Schneider, grand reporter au Monde, et mise en images par Jean-Claude Coutausse.

Les lecteurs du Monde, comme ceux de Fisheye, connaissent déjà en partie les photos de Jean-Claude Coutausse sur la vie politique française. Ils ne seront donc pas surpris de la publication le 6 mai 2015 de L’énigmatique monsieur Hollande, aux éditions Stock, à l’occasion du troisième anniversaire de son élection à la présidence de la République.

C’est pourtant bien la première fois que l’hôte de l’Élysée laisse ainsi circuler dans les couloirs du Château une journaliste, Vanessa Schneider, grand reporter au Monde, et un photographe, Jean-Claude Coutausse, avec pour seul contrainte de « ne pas reproduire des propos entendus qui seraient susceptibles de remettre en question la sécurité nationale ».

En immersion

Ils ont ainsi eu accès à presque tous les lieux du Palais – durant une vingtaine de jours répartis sur plusieurs mois –, de la salle du Conseil des ministres aux cuisines, en passant par le cinéma ou les salons privés.

Vanessa Schneider précise dans son introduction que : « S’immerger à l’Élysée n’avait évidemment par pour unique but de décrire le décor principal de ce théâtre politique. C’était aussi raconter un moment du quinquennat, un temps de bascule qui a vu un président malmené, dont certains réclamaient même la démission, opérer une brusque remontée dans les sondages à la faveur d’un événement dramatique et extraordinaire : les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher du cours de Vincennes. »

Vanessa nous raconte, en dix-huit chapitres thématiques (Vie de bureau, vie privée, côté cuisine…), le hors-champ des choses vues et entendues, tandis que Jean-Claude parvient à saisir, en jouant avec la théâtralité du protocole, les regards, les gestes et les expressions du président, des ministres, des conseillers et de tous les employés du Château.

On voit ainsi se dessiner au fil des 65 photos publiées, une chronique de L’énigmatique monsieur Hollande, qui restera, durant deux ans encore, le maître des lieux.

> L’énigmatique monsieur Hollande, Éditions Stock, 18,5 euros, 128 pages