Inspirées par une lecture approfondie de la poésie de Giacomo Leopardi, les images de l’italien Francesco Lopazio interrogent l’habitat de l’homme et sa relation à la nature. Sans composer une narration stricte et linéaire, l’artiste se laisse porter par ses voyages et capture, avec intensité, la théâtralité du quotidien. « Avec minimalisme, je poursuis ce sentiment d’isolement qui nous transporte dans un état de conscience plus élevé. Pour savoir admirer ce que nous avons dans la vie de tous les jours », racontait-il en janvier dernier. Saisissantes, ses prises de vue ouvrent les portes d’un univers rêvé, presque fantomatique. Mystérieux et allégoriques, les personnages et animaux, que l’on aperçoit ici et là, semblent garder un secret que cherche à nous murmurer le photographe. Découvrez aujourd’hui le portrait chinois de celui caché derrière les images !

Si tu étais…

Une de tes images ?

Le berger solitaire.

Une couleur ?

Aquamarine.

Un personnage fictif ?

Legolas du Seigneur des Anneaux !

Un shooting rêvé ?

Une fille aux cheveux roux chevauchant un cheval blanc à Salar de Uyuni, en Bolivie.

Une ville ?

San Francisco !

Un livre ?

Le Guide du voyageur galactique (The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy) !

Une chanson ?

« Gosh» de Jamie xx.

Une anecdote ?

En vacances, je suis rentré dans une maison en pensant que c’était celle que j’avais louée. C’est seulement quand j’ai vu toutes les chambres occupées que j’ai compris que ce n’était pas la mienne. Je me suis enfui…

Un compte Instagram ?

Celui de Brendon Burton : @burtoo !

Un penseur et sa citation ?

« Pour qu’une personne soit libre, il faut au moins être deux », Zygmunt Bauman.

Un appareil photo ?

Le Mamiya 7 II.

© Francesco Lopazio

Francesco Lopazio © Mario Pio D’Apote