À pleine vitesse sur les routes désertes des États-Unis, la stéréo crachant un air de vieux rock, les vitres baissées, et l’horizon en vue… En contemplant les photographies de Maud Chalard, c’est tout un road trip qui émerge dans nos esprits. Un voyage épris de liberté, loin d’un quotidien ennuyeux. Pour l’autrice, le 8e art est un moyen de se projeter, de s’immerger dans une existence idéale. « Comme dans un film où l’on se promène pour pouvoir rêver, et s’imprégner de ce qu’on a vécu, et l’offrir en partage », nous confiait-elle à l’occasion de l’exposition Lost & Found, accueillie à la Fisheye Gallery d’Arles, il y a deux ans. Depuis, son mantra n’a pas changé, et ses voyages continuent d’être rythmés par des rencontres, des fous rires entre amis, et une fabuleuse bande-son. Un univers à (re)découvrir à travers son portrait chinois !

Si tu étais…

Une de tes images ?

Cette femme nue sur son cheval, en galop dans la nature.

Un shooting rêvé ?

Un shoot avec l’acteur américain Jeff Bridges à la cool, très naturel en argentique…. En réalité je ferais sûrement quatre crises d’angoisse avant, donc il n’y aurait absolument rien de « cool » là-dedans !

Un décor à photographier ?

Un atelier d’artiste d’antan, encore dans son jus, comme si le temps s’était arrêté.

© Ronan-Jim Sevellec / Photo Joel Laiter

Un compte Instagram ?

@historyphotographed – pour scroller à l’infini

Un paysage ?

Le parc national de Yellowstone.

Un sujet à explorer ?

Les femmes et leur puissance.

Une anecdote ?

J’ai eu la chance que Seasick Steve me choisisse dans le public, pour monter sur scène avec lui. Il m’a chanté Walkin’ Man droit dans les yeux, un très beau souvenir.

Un morceau de musique ?

Southern Star de Gregory Alan Ysakov.

Un livre ?

Mon chien stupide, de John Fante.

Un pays ?

Les États-Unis, sans surprise. Pour ses routes, sa nature, et tous les souvenirs de road trip, camping et rencontres que j’ai faits là-bas.

Un ou une artiste ?

Johnny Cash.

Un vêtement ?

Une veste en daim des années 1970, trouvée en friperie pour pas grand-chose.

Un métier ?

Bergère !

Une couleur ?

Le vert – sauf en photo.

Maud Chalard par © Théo Gosselin

© Maud Chalard