« J’adopte un nouveau point de vue concernant la mythologie traditionnelle et les symboles spirituels, que j’utilise pour donner du pouvoir aux femmes : l’énergie féminine est synonyme de collaboration, d’unité et d’intégration », nous confiait Delphine Diallo l’an dernier. Féministe passionnée par la culture africaine, l’artiste visuelle franco-sénégalaise, aujourd’hui installée à Brooklyn, conçoit des portraits magnétiques, révélant la puissance de ses modèles. Passionnée par la mythologie, l’histoire et le monde spirituel, elle croise images, collages et designs et fait des femmes qu’elle capture des déesses, aussi fortes que fascinantes. Mais où trouve-t-elle son inspiration ? Découvrez, à travers son portrait chinois, ses diverses influences !

Si tu étais…

Une de tes images ?

Celle-ci-dessous, par pure intuition.

Un sujet rêvé ?

Les cultures indigènes tout autour du monde.

Quelqu’un avec qui réaliser un projet en duo ?

@thevirginartiste, ou bien Peter Beard !

Un personnage historique, ou fictif ?

La déesse africaine Yoruba.

Une émotion ?

La béatitude.

Une ville ?

New York.

Un objet à photographier ?

Des objets anciens africains.

Un conte ?

Les mille et une nuits.

Un morceau de musique ?

Yala de Oumou Sangaré.

Un penseur et sa citation ?

Be water my friend, #BruceLee.

© Shutterstock

Un compte Instagram ?

@nur_ceramics

Un lieu culturel ?

Le Musée des Civilisations noires au Sénégal.

© Delphine Diallo