Le photographe français Laurent Villeret présentait sa série Héliotropes dans le portfolio du Fisheye #9. Un voyage intemporel et poétique réalisé au polaroid.

Dans les travaux de Laurent Villeret, l’esthétique rencontre le propos documentaire pour développer une approche suggestive. « Un voyage vers le bout de la terre, la glace, la neige, le froid, le cercle polaire, où l’homme se fait rare, écrit-il. Un voyage hivernal vers le nord d’un pays imaginaire à la recherche de la chaleur de ses habitants. » Avide de paysages et de rencontres, Laurent Villeret collectionne ses héliotropes au gré de ses errances poétiques. Après le désert, les îles, la forêt tropicale et les grandes cités, ses photos du Grand Nord, sensibles et délicates comme la fine pellicule de Polaroid qu’il transfère sur des petits papiers, nous entraînent dans une rêverie boréale.

Le dépanneur
le Bus scolaire.
Sur le chemin de la pêche blanche

© Laurent Villeret