C’est l’heure du récap’ de la semaine ! Martin Buday capture des paysages visionnaires, où l’empreinte de l’homme laisse des traces indélébiles. Marta Martin s’immerge dans l’atmosphère joyeuse d’un centre pour personnes âgées et relate un récit léger, mettant en scène ceux qui ne craignent pas la mort. Fascinée par le monde urbain, Yalım Vural le transforme en un espace onirique, où le réel n’a plus d’emprise. Enfin, Mathieu Farcy fait le portrait cinq personnes dont la maladie a abimé les visages. Un travail métaphorique et poignant à retrouver dans notre dernier numéro. Chaque image raconte une histoire, cliquez sur les légendes pour les découvrir.

L’histoire : L’allégresse contagieuse d’un centre pour personnes âgées ¦ © Marta Martin

L’histoire : Étude de la perte d’un visage ¦ © Mathieu Farcy

L’actualité : Charlotte Rampling se dévoile lors de la conférence Guerlain ¦ © Bettina Rheims

L’actualité : Retour sur le succès de la vente aux enchères de l’AFP ¦ © Eric Schwab / AFP

L’actualité : Les sculptures humaines de John Coplans déconstruisent le corps humain ¦ © The John Coplans Trust

L’histoire : Des paysages en forme de vision ¦ © Martin Buday

Extrait de la sélection Instagram #318 ¦ © à g. Paz Olivares-Droguett, à d. Manuel Sieber / Instagram

L’actualité : La Résidence 1+2, l’ADAGP et le CNRS viennent annoncent les finalistes du prix Photographie & Sciences ¦ © Marine Lanier

L’histoire : Faire de la rue un monde onirique ¦ © Yalım Vural

L’actualité : Les Prix HiP attendent vos livres photo ! ¦ © Pierre-Elie de Pibrac

Image d’ouverture : © Yalım Vural