Passionné par la culture de l’Inde, le photographe Timothy Frazier a voyagé jusqu’à Jaipur. Son projet In Search of the Raja’s donne à voir une ville complexe, historique et masculine.

Photographe et éditeur de thephotographicbandwidth, un site web dédié au 8e art, Timothy Frazier a découvert le monde de l’image alors qu’il était au lycée. « Cette période de ma vie a été difficile, marquée par le divorce de mes parents. La photo est devenue une sorte d’échappatoire. Je me réfugiais dans les chambres noires », confie l’artiste. En grandissant, son approche et ses connaissances ont évolué. Timothy Frazier shoote désormais des séries documentaires singulières. « Les portraits que je réalise sont des “caricatures”. Ils reflètent ce que je m’imagine de mes modèles », précise-t-il.

Adolescent, le photographe a développé une certaine fascination pour l’Inde, sa culture et sa mythologie. Après avoir lu la Bhagavad-Gita (l’un des écrits fondamentaux de l’hindouisme) et d’autres textes religieux, Timothy Frazier a découvert Jaipur, une ville indienne à l’histoire captivante. « Avant d’appartenir à l’Inde, ce lieu était une terre gouvernée par les Rajas, les rois indiens », explique-t-il. En voyageant là-bas, il construit In Search of the Raja’s, une série sublimant Jaipur et son riche passé.

Approcher les différences avec sagesse

Des paysages urbains aux tons chauds, et des portraits d’hommes peuplent la série de Timothy Frazier. Des modèles qu’il a rencontrés dans les rues de Jaipur. « Ils s’approchaient de moi, me demandant de les photographier, raconte l’auteur. Nous avons discuté, échangé quelques plaisanteries, mais jamais nous n’avons mentionné la notion de masculinité. » Quelle est la place laissée aux femmes dans cet univers patriarcal ? Qu’attend-on de ces hommes, si présents dans la société ? Sont-ils réellement libres ? Si Timothy Frazier met en lumière les inégalités de la culture indienne, il approche ces différences avec sagesse : « Culturellement, l’Inde est très différente de l’Europe ou des États-Unis. Les hommes et les femmes interagissent autrement. Il est important d’être respectueux envers les coutumes des pays que l’on visite. »

Pour le photographe, « nous, humains, sommes tous semblables. Notre seule différence est notre expérience ». Tout en nuance, il dresse le portrait d’une ville dominée par la masculinité, ponctuée de quelques délicates métaphores – une rose, un geste affectueux, un amour paternel. Une vulnérabilité dissimulée.

© Timothy Frazier