Le 11 juin dernier, un prototype Leica Série 0 n°105 – premier boîtier 35 mm au monde – a trouvé acquéreur pour 14,4 millions d’euros lors d’une vente aux enchères. Un nouveau record.

Chaque année, et ce, de manière semestrielle, Wetzlar accueille la vente aux enchères Leitz Photographica. À ce jour, les collectionneurs du monde entier la considèrent encore et toujours comme la plus importante et la plus renommée en matière de boîtiers et de produits optiques. À l’occasion de la 40e édition de l’évènement, mais également du 20e anniversaire de l’établissement, Leica a décidé de marquer le coup en se séparant de l’un des vingt-trois exemplaires – conçus entre 1923 et 1924 – du premier prototype d’appareil 35 mm jamais fabriqué. Le 11 juin dernier, le Leica Série 0 n°105 a ainsi trouvé preneur pour la coquette somme de 14,4 millions d’euros, battant un record jusqu’alors inégalé. Commercialisé à partir de 1925, ce modèle révolutionnaire a complètement bouleversé l’histoire de la photographie moderne.

Une valeur historique inestimable

Outre sa rareté, l’objet vendu samedi dernier appartenait à Oskar Barnack, photographe et inventeur allemand. Parmi ses créations figure notamment le Liliput, imaginé aux prémices de la Première Guerre mondiale. Si son nom ne vous dit rien, il s’agit pourtant du tout premier appareil argentique de petit format, prototype du Leica et, par extension, du boîtier 35 mm. Oskar Barnack a été le premier à adapter ces pellicules, déjà utilisées dans le cinéma, au médium photographique. Par la même occasion, afin de profiter pleinement de sa création, il inventa également le concept de petit négatif qui, par un agrandissement effectué dans une chambre noire, permet de réaliser un tirage positif.

Photographe passionné par son médium, Oskar Barnack a largement contribué au développement du 8e art. Estimé entre 2 et 3 millions d’euros, le Leica Série 0 n°105 a été vendu six fois plus cher que le précédent record établi, détenu par un Série 0 n°122 qui, en 2018, avait trouvé acquéreur pour 2,4 millions d’euros. La valeur historique du boîtier, gravé au nom de son illustre propriétaire sur la partie supérieure du viseur, demeure toutefois inestimable. « Les prix augmentent – l’intérêt pour les appareils photo de collection est plus grand que jamais », conclut Alexander Sedlak, directeur général de Leica Camera Classics.

© Leica