Pour la toute première fois, Madagascar participera à l’exposition internationale d’art de la Biennale de Venise, en 2019. Un événement historique, qui marque la force créatrice de la nation malgache.

Madagascar participera à la 58e exposition internationale d’art de la Biennale de Venise, avec son propre pavillon, du 11 mai au 24 novembre 2019. Une première représentation, qui marque la volonté de l’île africaine à s’ouvrir au monde de l’art. Un événement historique, signe de dynamisme et de modernité pour les Malgaches. Si de nombreuses nations occidentales sont présentes à cet événement depuis sa création, les pavillons africains les rejoignent désormais, notamment ceux de l’Afrique du Sud ou encore de la Côte d’Ivoire. C’est l’inventif Joël Andrianomearisoa, qui a été choisi pour représenter la richesse de l’art malgache, accompagné de deux commissaires : Rina Ralay Ranaivo, et Emmanuel Daydé.

Après avoir terminé une formation de dessin à Madagascar, Joël Andrianomearisoa est entré à l’École spéciale d’architecture de Paris. Au cours de sa jeune carrière, l’artiste a sollicité de nombreux supports : la couture, le design, la vidéo, la photographie, l’architecture, et même les arts plastiques. En jouant avec différents médias, il développe une narration abstraite, aux frontières de la réalité. Le monde qu’il construit mélange couleurs et blocs sombres, et propose une vision nostalgique du quotidien. Ces dernières années, l’auteur a réalisé des œuvres à partir de matériaux tels que le textile, le papier ou même les minéraux. Un travail poétique qui suscite l’émotion.

© Joël Andrianomearisoa

Portrait de Joël Andrianomearisoa, courtesy Patrice Sour