Cette semaine, dans « Regardez voir », la journaliste Brigitte Patient nous propose deux expositions. À l’Hôtel des Arts de Toulon, la collection du couple Bachelot nous montre la ville et ses hommes. La Galerie Folia de Paris, elle, présente l’Urban Jungle poétique de Guillaume Zuili.

Nous partons tout d’abord dans le sud, à l’Hôtel des Arts de Toulon. Dans ce lieu d’échanges culturels, la grande collection Florence et Damien Bachelot est à l’honneur. Une mosaïque de plus de 600 photos, acquises par le couple au fil des ans. Les images des plus grands maîtres de la photographie – Doisneau, Cartier-Bresson ou encore Leiter – offrent des trésors d’humanisme et de modernité. L’exposition propose une sélection de 135 chefs-d’œuvre au total, avec pour fil conducteur la ville. La ville et ses hommes. Eux fourmillent et se construisent autour des espaces urbains. Les clichés sont d’une qualité extraordinaire, tantôt minimes, tantôt gigantesques, et nous font (re)découvrir les images les moins connues d’artistes célèbres. Un rendez-vous à ne pas rater.

© Joel Meyerowitz

Retour à Paris, à la Galerie Folia, où Guillaume Zuili expose ses photographies argentiques. Cet artiste, récemment récompensé par le prix Camera Clara nous emmène dans le capharnaüm inspirant des rues de Los Angeles. Guillaume Zuili aime tout contrôler, des prises de vues jusqu’aux tirages, et il propose une lecture singulière et poétique de la ville américaine. Influencé par la photographie des années 20 et 30, par l’esthétique de Man Ray, il nous plonge dans un univers sensuel et profond, aux couleurs ambrées. Sur ses images, Long Beach et ses cafés, ses habitants, ses bâtiments… construits sur un champ de pétrole. Entre contradictions et suggestion, le photographe expose une vision atypique de la jungle urbaine californienne.

© Guillaume Zuili

Image de couverture : © Édouard Boubat / Collection Bachelot