Le compte Instagram world_record_egg a battu un record du monde, en janvier 2019, en publiant la photo la plus likée de la plateforme : un œuf. Le 4 février, le compte a partagé une nouvelle vidéo, tout aussi insolite.

Le 4 janvier 2019, le compte Instagram world_record_egg avait bouleversé les réseaux sociaux en battant le record de likes sur la plateforme. La publication ? Une simple image d’un œuf, accompagnée d’une légende invitant les followers du compte à aimer l’image, afin de battre le record, détenu par la modèle Kylie Jenner. Un mois plus tard, l’œuf cumule plus de 52 millions de likes, et son Instagram, plus de 10 millions de followers. Un pari gagné, pour Chris Godfrey, publicitaire de 29 ans, établi à Londres, et propriétaire du compte.

Un succès qui soulève quelques questions : comment cet œuf a-t-il pu battre aussi vite un tel record ? Quelles étaient les motivations de Chris Godfrey ? Pourquoi avoir choisi de publier cet aliment ? Si l’absurdité de la publication est évidente, elle met en lumière le pouvoir des réseaux sociaux. Sur une plateforme telle qu’Instagram, un œuf a soudain plus d’importance qu’une influenceuse bien connue du réseau. Un pied de nez à la place des médias dans notre société. « Un œuf n’a pas de genre, ni d’ethnie, ou de religion. Un œuf est simplement un œuf, il est universel », précise le propriétaire du compte au New York Times, afin d’expliquer son choix.

Faire évoluer les mentalités

Suite au succès fulgurant de la première publication, le compte Instagram a posté une seconde image, le 18 janvier : un mystérieux œuf qui se craquelle. Trois autres clichés ont suivi ce premier indice, montrant une coquille de plus en plus mal en point. Le 2 février, world_record_egg a annoncé que « tout serait annoncé, durant le Super Bowl ». Le résultat est surprenant. Une publicité, produite par le site de streaming américain Hulu, dévoile l’œuf s’adressant à son public. « Ces derniers temps, j’ai commencé à craquer. La pression des réseaux sociaux m’a affecté. Si vous aussi, vous vous sentez mal, parlez à quelqu’un », déclare-t-il. Une référence évidente à l’impact des réseaux, et à la vie faussement parfaite qu’ils promeuvent.

« Il s’agit de notre premier projet, une œuvre destinée à sensibiliser les gens », expliquent Chris Godfrey et ses acolytes. En accompagnant ce spot publicitaire d’un hashtag, #talkingegg, et d’un site web, référençant des associations dédiées à la santé mentale, le compte Instagram souhaite faire évoluer les mentalités. Si le créateur de world_record_egg reconnaît que son idée est un simple « effet de mode » des réseaux sociaux, il souhaite utiliser cette nouvelle popularité avec intelligence. « C’est un simple coup de chance, mais un coup de chance qui a intéressé le monde entier. C’est ce que l’on fait de cet intérêt qui compte », confie-t-il au New York Times. Une nouvelle façon de penser le rôle des influenceurs Instagram.

© Shutterstock