Vous souhaitez profiter des vacances pour découvrir quelques belles expositions photographiques ? Fisheye vous propose un tour des plus beaux événements en France… et ailleurs !

Panorama 21

Jusqu’au 29 décembre, Le Fresnoy propose dans ses locaux l’exposition collective Panorama 21. Une vue d’ensemble de plusieurs mois de création réunis dans des œuvres réalisées par ses élèves et des professeurs invités. Un parcours entre tradition et avenir.

Claire Williams, Zoryas © DR

Raymond Depardon 1962-1963, photographe militaire

Accueillie par le Musée national de la Marine de Toulon, l’exposition Raymond Depardon 1962-1963, photographe militaire présente, jusqu’au 31 décembre, l’œuvre de jeunesse de l’auteur, alors qu’il capture avec justesse et poésie le quotidien de l’armée pour le magazine TAM.

à g. Ascension du mont Blanc par les troupes de montagne, Chamonix-Mont-Blanc, 1963, à d. Base aérienne de Cognac, Charente, 1963

Lianzhou Foto Festival

Pour cette édition d’anniversaire, durant jusqu’au 3 janvier, la curation du festival a été confiée à Peter Pfrunder, directeur de la Fondation suisse pour la photographie, et à Duan Yuting, fondatrice de la manifestation. Ensemble, ils ont rendu hommage à l’inattendu qui fait d’une image une œuvre singulière, en choisissant un thème énigmatique: A chance for the Unpredictable. 

© à g. Liang Yingfei, à d. Chen Zhuo

Planche(s) Contact 2019

Le festival Planche(s) Contact célèbre ses dix ans cette année. Pour l’occasion, photographes et jeunes talents investissent Deauville jusqu’au 5 janvier 2020. Une errance poétique dans les rues de la ville.

© Chau-Cuong Lê

Paris-Londres, Music Migrations (1962-1989)

Le Musée national de l’histoire de l’immigration accueille Paris-Londres, Music Migrations (1962-1989). Une exposition immersive qui donne à voir le rôle fédérateur de la musique dans un contexte politique opprimant, à découvrir jusqu’au 5 janvier 2020.

© Ian Berry / Magnum Photos

Feminisms!

En faisant dialoguer les féministes de plusieurs générations, Feminisms! donne à voir la richesse de cet art avant-gardiste. Divisée en deux chapitres, l’exposition fusionne le passé et le présent avec intelligence. Un événement à découvrir au Centre de Cultura Contemporània de Barcelone jusqu’au 6 janvier 2020

© Pilar Aymerich

The Spectre

Dans le cadre du parcours photographique PhotoSaintGermain, la Maison de l’Amérique latine accueille, jusqu’au 10 janvier 2020, The Spectre, de Miguel Rothschild. Un artiste posant un regard poétique et philosophique sur la nature.

© Miguel Rothschild

Walls

Jusqu’au 12 janvier, la Maison européenne de la Photographie accueille dans son Studio Walls, une série de la photographe Harley Weir, réalisée à Jérusalem, de part et d’autre du mur de séparation. Un travail documentaire à la beauté violente.

© Harley Weir

Materia Impura

Photographie, sculpture, peinture et performance… L’œuvre de l’artiste italien Lorenzo Vitturi, exposée jusqu’au 19 janvier au Fotografiemuseum d’Amsterdam, questionne avec singularité les changements de l’espace urbain dans un monde en perpétuelle évolution.

© Lorenzo Vitturi

Chaumont-Photo-sur-Loire

Chaumont-Photo-sur-Loire, festival photographique dédié au paysage et à la nature, accueille, jusqu’au 28 janvier 2020, six photographes internationaux. Six artistes capturant avec créativité les territoires familiers comme les contrées méconnues.

© Juliette Agnel

From dawn to dusk / From dusk to dawn

La Galerie &co119 accueille jusqu’au 15 janvier From dawn to dusk, premier volet de l’exposition en deux temps de Léo Berne. Une immersion pétillante dans son « journal photographique ». « La deuxième partie de l’exposition, qui débutera le 24 janvier prochain mettra en avant le monde nocturne : un univers un peu différent, plus étrange, plus festif et pris au flash », commente le photographe.

© Léo Berne

Le Monde selon Roger Ballen

Jusqu’au 31 juillet 2020, la Halle Saint-Pierre, à Paris, accueille Le Monde selon Roger Ballen. Pour la première fois en France, cette rétrospective invite le visiteur dans l’œuvre de cet artiste inclassable. Plongée dans un monde à la frontière de la folie.

© Roger Ballen

Image d’ouverture : © Chau-Cuong Lê