Jusqu’au 12 décembre, le Musée des Arts Décoratifs présente, pour la première fois au public, une sélection de sa collection photographique avec Histoires de photographies.  Mode, architecture, paysage, décor, publicité… C’est un siècle et demi de l’histoire de la photographie que retrace l’exposition, à retrouver en plein cœur de Paris !

« Les histoires de musées révèlent souvent des situations paradoxales, tel est le cas de la photographie au Musée des Arts Décoratifs. Un angle mort dans son approche globale, alors qu’omniprésente dans la constitution des collections. Évanescente photographie, comme soluble dans l’air, partout et nulle part à la fois », raconte Olivier Gabet, directeur du Musée des Arts Décoratifs. Pourtant, dès sa création en 1864, l’Union centrale des beaux-arts appliqués à l’industrie – aujourd’hui Les Arts Décoratifs – estime la photographie comme un « art appliqué à l’enseignement et à la vulgarisation ». Médium artistique en plein essor, et indissociable de sa vocation populaire, la photographie est considérée comme l’un des vecteurs majeurs pour inspirer les ouvriers et les artisans. À la suite des révolutions industrielles, et à l’heure d’une émulation artistique et économique sans précédent, la photographie s’est révélée être un prétexte propice à l’expérimentation et l’innovation esthétique. L’institution réalise même ses propres photographies dès 1883 grâce au laboratoire qu’elle met en place, afin de fournir des modèles – pour former le regard et éduquer par l’image. En parallèle, a cours du temps, le musée et sa bibliothèque acquièrent des milliers d’images pour documenter les collections que les créateurs ont pu montrer par ailleurs, à l’instar de la maison Fouquet ou Louis Sognot.

© Paul Henrot – DR / MAD Paris – Christophe Dellière

De l’époque industrielle à nos jours

Le Musée des Arts Décoratifs a donc toujours été à l’avant de la scène photographique – dans le sens moderne du terme – et détient aujourd’hui une immense collection de plus de 350 000 phototypes. Et au-delà des collections, c’est toute une politique d’expositions qui est entretenue durant le XXe siècle. L’Exposition des photographies de guerre(1916), l’Exposition internationale de la photographie contemporaine (1936), les premières rétrospectives françaises consacrées à Henri Cartier-Bresson (1955), les rétrospectives de Jacques Henri Lartigue (1975)… Les expositions s’enchaînent, mais, l’institution n’a pour autant jamais exposé sa propre collection – jusqu’à aujourd’hui. Cette année, le Musée des Arts Décoratifs présente Histoires de photographies. Une réflexion sur la profusion et la variété de l’évolution de ce médium – de l’époque industrielle à nos jours. Conçue en six sections, l’exposition propose un parcours riche traversant différentes thématiques et époques : la quête des modèles ; les vues de pays comme objet d’étude et d’inspiration ; la photographie au service du patrimoine ; l’utilité commerciale de la photographie exploitée par la presse et la publicité ; la reconnaissance de la photographie ; et la photographie de mode.

© David Seidner Archives International Center of Photography / MAD Paris – Christophe Dellière

Une rhapsodie inédite

Avec le commencement de la photographie, les expositions universelles, la publicité des années 1920-1930, et la mode à partir de 1948 avec l’Union française des arts du costume (UFAC), Histoires de photographies invite à une réflexion dense autour de l’évolution de cette discipline – miroir éternel des bouleversements techniques et sociétaux. Au rendez-vous : Madame d’Ora, Man Ray, Cecil Beaton, Robert Doisneau, Bettina Rheims, David Seidner… Autant d’artistes illustres qui ont définitivement laissé leur marque sur l’histoire de la discipline. Une sélection singulière qui met en lumière les croisements, parfois sensibles ou inattendus, avec les arts décoratifs. Elle offre ainsi un regard neuf sur le rôle d’éclaireur que le Musée des Arts Décoratifs a joué dans la reconnaissance de la photographie sur la scène artistique française. « Après ces Histoires de photographies, qui tissent une autre histoire de la photographie en une rhapsodie inédite, il ne sera plus possible d’ignorer combien les Arts Décoratifs ont contribué au rayonnement d’un domaine artistique en perpétuelle extension », conclut le directeur.

 

Histoires de photographies

Jusqu’au 12 décembre 2021

Musée des Arts Décoratifs, 107 Rue de Rivoli, 75001 Paris

© Raimund von Stillfried  / MAD Paris – Jean Tholance

© Henri Bodin /  MAD Paris – Jean Tholance

 © Horst P. Horst, Vogue – Condé Nast / MAD Paris – Christophe Dellière

© Charles Marville / MAD Paris – Christophe Dellière

© Jean Collas – DR /  MAD Paris – Christophe Dellière

Image d’ouverture © Jean Collas – DR / MAD Paris / Christophe Dellière