La revue 6Mois a annoncé le lauréat de son tout premier prix consacré au photojournalisme : Marco Zorzanello. Son projet intitulé Le tourisme à l’époque du changement climatique expose avec ironie l’absurdité d’un commerce qui s’adapte tant bien que mal aux bouleversements de notre climat.

Depuis maintenant 9 ans, la revue 6Mois révèle les meilleurs photojournalistes contemporains.  C’est entre autres pour cela qu’elle lance cette année son tout premier Prix. Et à la clé, une dotation de 10 000 euros, un accompagnement pour achever le projet, et une publication. L’objectif de ce prix ? Soutenir les travaux les plus originaux et pertinents tout en accompagnant les auteurs dans leurs reportages. Parmi les 230 candidats, venus de 41 pays, 12 finalistes ont été sélectionnés. C’est lors de la soirée du 7 octobre 2020 à la Galerie Clémentine de la Ferronnière que le lauréat a été annoncé : Marco Zorzanello.

Depuis 2015, ce photographe italien  étudie l’adaptation du tourisme de masse face au réchauffement climatique. C’est avec légèreté qu’il traite de ce phénomène paradoxal. En témoigne une série d’absurdités : des skieurs sur les neiges artificielles des Dolomites, des vacanciers dans les piscines de luxe au bord de la Mer Morte qui s’assèche, ou des touristes qui achètent pour 5 dollars des fragments des derniers icebergs, au Groenland. Marco Zorzanello pose un regard critique et drôle sur ce phénomène irrationnel propre à notre temps. « Le but de ce projet est de montrer le contraste entre la tragédie environnementale de notre planète et le bonheur surréaliste des touristes qui observent son déclin », conclut Marco Zorzanello. Un projet riche et complexe à découvrir et à suivre.

© Marco Zorzanello