Le 22 mai 2019, le jury de la Résidence BMW a récompensé son neuvième lauréat : Lewis Bush. Un photographe britannique posant un regard critique sur l’évolution technologique de l’image.

Le jury de la Résidence BMW a désigné, le 22 mai 2019, le neuvième lauréat du concours. Parmi les 250 candidats internationaux, huit avaient été retenus, afin d’être auditionnés par les jurés. Une immersion nécessaire dans l’univers des auteurs. Après délibérations, Maryse Bataillard, responsable du mécénat de BMW, Nathalie Berriat, directrice des Gobelins, François Cheval, directeur artistique de la Résidence, Hervé Digne, collectionneur, Chantal Nedjib, présidence de l’image par l’image, Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles et Christophe Wiesner, directeur artistique de Paris Photo ont choisi de récompenser le photographe Lewis Bush. « La Résidence BMW ne cesse de voir son nombre de dossiers de candidatures progresser avec des propositions très variées du studio au documentaire. Des approches conceptuelles et une dimension internationale grandissante », se réjouit Nathalie Berriat.

Développer un regard critique

Après avoir travaillé pour l’Organisation des Nations Unies, le Britannique Lewish Bush s’est tourné vers la photographie documentaire en 2012. À travers ses projets, il explore les formes du pouvoir contemporain, de son impact destructeur sur la transformation des entreprises à Londres aux inégalités systémiques du monde de l’art.

Dans la série présentée à la Résidence BMW, l’artiste s’inspire de Ways of Seeing, un ouvrage de l’écrivain et critique littéraire John Berger publié en 1972, faisant le constat que la sphère de représentation est en surcharge constante d’informations « obscures ». L’auteur appelait alors le public à développer un regard critique sur le monde des images. Lewish Bush souhaite moderniser cet avertissement, en l’associant à notre nouveau système visuel d’algorithmes et d’intelligence artificielle. En partant de la maquette graphique de l’ouvrage original, il le réinterprète en illustrant l’évolution technologique de l’image. Un projet ambitieux et saisissant.

© Lewis Bush