Jusqu’au 27 mai en ligne, Christie’s France organise une vente aux enchères en hommage à Marion Lambert. Une collection abritant une centaine de photographies contemporaines emblématiques !

C’est en hommage à la collectionneuse Marion Lambert que Christie’s France organise une vente aux enchères, les 25 et 26 mai – un événement couplé d’une vente en ligne, accessible dès maintenant et jusqu’au 27 mai. Composé d’environ 450 lots, estimés à entre 4 et 6 millions d’euros, environ, l’événement proposera 104 photographies, regroupant des œuvres de Francesca Woodman, Wolfgang Tilmans, Robert Capa, Malik Sidibé, Nan Goldin, Robert Mapplethorpe ou encore Seydou Keïta. Parmi cette collection, une vingtaine de lots seront vendus au profit de l’association War Child, une ONG aidant les enfants affectés par les conflits armés.

Une interrogation de la nature humaine

« J’ai appris à me maîtriser en distinguant le médiocre et le superflu de l’essentiel et de ce qu’il se fait de mieux », déclare Marion Lambert. Passionnée par la photographie, la collectionneuse ne cesse d’aiguiser son œil pour la création contemporaine. En 2004, elle organise Veronica’s Revenge, une vente qui marque un véritable tournant sur le marché du 8e art, révélant des artistes tels que Cindy Sherman, Matthew Barney, Thomas Ruff, Barbara Kruger ou encore Jeff Wall.

« Marion Lambert connaissait très bien l’histoire du médium, mais aussi l’art d’une manière plus générale, commente Élodie Morel-Bazin, directrice du département Photographie Europe de Christie’s. L’influence de Marcel Duchamp, Man Ray ou Andy Warhol sur toute une génération d’artistes contemporains utilisant la photographie comme médium semble avoir été l’un des fils conducteurs de sa collection. C’est le concept tout autant que le procédé qui la fascinait plus que l’esthétique même d’une image. Au cœur de sa collection, on retrouve également une véritable interrogation de la nature humaine et sa représentation, sur ce qui est visible et ne l’est pas – notamment avec les tirages d’époque de Francesca Woodman, Claude Cahun et Nan Goldin. »

© J.D. Okhai Ojeikere

© 2021 Estate of Claude Cahun

© Nan Goldin

© Nan Goldin

© Seydou Keita / SKPEAC

Image d’ouverture : © Seydou Keita / SKPEAC