Seb Lascoux, photographe, dresse un panorama des Français.

© Seb Lascoux.

« J’ai voulu montrer le visage des Françaises, des Français, tels qu’ils sont, sans indications concernant leurs origines sociales, régionales, nationales, ni de nom, âge, sexualité, et sans tricher », explique Seb Lascoux, à propos de sa série intitulée Français.

 

© Seb Lascoux.

 

Avec cette série actuellement composée de 55 portraits, le photographe veut montrer « des gens sans autre indication que le fait de préciser qu’ils sont français, notamment en réaction au besoin des médias de préciser les origines de quelqu’un en fonction de ce qu’il a fait, le point d’orgue étant le champion olympique de hand français Nikola Karabatic qui devenait un joueur d’origine serbe quand il était suspecté de paris illicites. » En close-up, c’est-à-dire en gros plan, Seb Lascoux photographie les visages à nu, sans maquillage, sans artifices « loin des retouches habituelles que l’on retrouve dans les magazines people ou de mode », confie-t-il. Il travaille à la maison, avec les amis qui ont accepté de dévoiler leur visage au naturel. Mêmes réglages et même pose pour tout le monde.

 

© Seb Lascoux.

 

Depuis ses 15 ans, Seb Lascoux prend des clichés. En autodidacte, il commence par l’argentique, « avec des tirages catastrophiques », se rappelle-t-il. Il progresse, s’arrête. Pour mieux y revenir et nous offrir la série FrançaisC.S.

 

© Seb Lascoux.