C’est le retour de Focus, le format multimédia qui laisse la parole à vos photographes préféré·e·s ! Dans ce nouvel épisode, FLORE nous emmène en Durassie, à travers « L’odeur de la nuit était celle du jasmin ».

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors, nous avons lancé, en mars dernier, un objet multimédia, dont le 19e épisode sort aujourd’hui. Au cœur des Focus, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes. Matthieu Gafsou, Alex TurnerMartina CireseWard LongVincent FerranéChristine SpenglerMarta BogdanskaPatrick WackTania Franco KleinLucie Hodiesne DarrasCyril AbadKourtney RoyAlain KelerEmily GrahamBrandon TauszikCamille GharbiCorentin Fohlen et Pixy Liao se sont déjà prêtés au jeu. Aujourd’hui, c’est FLORE qui nous présente sa vision de la Durassie, cet espace fantastique, inspiré par sa propre vision de l’œuvre de Marguerite Duras.

« Ce n’est pas un travail sur Marguerite Duras, mais plutôt “autour d’elle”. Ce n’est pas un documentaire sur l’endroit où elle a vécu ni sur la vie qu’elle a menée, mais plutôt une sorte de correspondance entre ce qu’elle a prétendu avoir vécu et comment, moi, je le vis. Cela soulève la question du réel et du vrai… », confie FLORE. Nourrie par les récits de ses grands-parents ayant habité à Saïgon, comme par les livres de la grande écrivaine, la photographe s’envole jusqu’au Vietnam et compose, au cœur des paysages naturels et urbains, un conte où souvenirs et inventions s’entremêlent, ponctué de références aux récits littéraires et familiaux. Dans un noir et blanc presque chaud, texturé, FLORE parvient à retranscrire la mélancolie des terres inconnues et leur étrange familiarité. En jouant avec le « mentir vrai », elle endosse le rôle de romancière et infuse, au fil des images, son propre imaginaire dans les paysages. « On est dans la construction d’une fiction, et cela a constitué, je pense, un fond d’exotisme qui m’est très intime », conclut-elle.

 

Découvrez la douce poésie de ce projet dans Focus #19.

© Fisheye Magazine