Cette semaine, Brigitte Patient visite deux expositions parisiennes. Wilting Point, de William Daniels, et A Myth of Two Souls, de Vasantha Yogananthan.

Au Pavillon Carré de Baudouin, se trouve l’exposition Wilting Point, de William Daniels. Wilting point signifie « le point de flétrissement », le moment où la plante peut basculer vers la vie, ou la mort. Les clichés de Williams Daniels illustrent avec poésie ce moment où tout change. Ces lignes de fractures se retrouvent dans « des endroits un peu inconstants – qui sont instables de manière récurrente, comme si c’était dans leur ADN », explique le photographe.

La scénographie guide le spectateur du clair au sombre, jusqu’à la dernière salle, située à l’étage. « Il s’agit d’une fresque d’images en très grand format – 90 m2 d’images. Elles représentent la Centrafrique, le Kirghizistan, la frontière entre la Birmanie et le Bangladesh, et le Cachemire indien. Une immersion dans des endroits très chaotiques, éclairée par une lumière assez anxiogène », raconte William Daniels. Un projet qui encourage le visiteur à ouvrir les livres d’histoire, pour mieux comprendre ces territoires.

© William Daniels

Un réalisme magique

Le Prix Camera Clara récompense chaque année un auteur pour sa pratique de la photographie à la chambre. Le lauréat 2018 ? Vasantha Yogananthan, et son projet A Myth of Two Souls. Le photographe propose une relecture contemporaine du Ramayana, un poème épique, composé au 4e siècle, en sanscrit. « J’explore une voie photographique à la lisière du documentaire et de la fiction, explique l’artiste. Je me suis rendu sur les lieux du poème, et j’ai demandé aux habitants de poser, de rejouer les scènes qui les ont marqués. Ce sont, en quelque sorte des portraits théâtralisés. »

Les tirages, sortis en noir et blanc, repartent ensuite en Inde, pour qu’un peintre, du nom de Jaykumar Shankar, les colore comme il le souhaite. « Cette carte blanche amène une couche de fiction supplémentaire », précise Vasantha Yogananthan. Un réalisme magique touchant, à découvrir à la Galerie Folia.

© Vasantha Yogananthan, peint par Jaykumar Shankar

Image d’ouverture : © William Daniels