Le 17 juillet 2019, Anush Babajanyan a été désignée lauréate de la bourse Canon de la femme photojournaliste. Une auteure passionnée par les enjeux sociétaux et féministes.

La marque Canon collabore depuis trente ans avec le festival international de photojournalisme Visa pour l’Image. Sponsor depuis 19 ans de la Bourse Canon de la femme photojournaliste, la marque récompense, chaque année, le travail d’une auteure. Elle lui offre une bourse de 8000 euros, lui permettant de mener à bien l’un de ses projets, qu’elle exposera ensuite à Visa pour l’Image l’année suivante. Laura Morton, photographe américaine et lauréate du Prix 2018 présentera cette année Universiy Avenue au festival. Un projet documentant les inégalités sociales croissantes au sein de la Silicon Valley, en Californie.

Le 17 juillet 2019, le jury de la bourse Canon a délibéré, et choisi de récompenser le travail d’Anush Babajanyan, une photojournaliste établie en Arménie. Membre de l’agence photographique VII, l’auteure s’intéresse aux sujets sociétaux, féministes, environnementaux ou encore aux conséquences de la Guerre du Haut-Karabakh, qui a opposé l’Azerbaïdjan à l’Arménie. Grâce à la bourse Canon, la jeune photographe souhaite concrétiser un projet photographique dédié aux familles nombreuses vivant dans le Haut-Karabakh. Un travail engagé, dans la lignée de ses travaux précédents. Poignants et contrastés, ses clichés révèlent des nuances de couleurs et d’émotions touchantes. Un travail à découvrir durant l’édition 2020 de Visa pour l’Image.

© Anush Babajanyan / VII Photo Agency