Dans la production photographique, la photo de famille tient certainement le haut du panier. La Chennai Photo Biennale, en Inde, vous invite à revisiter cette pratique connue de tous. À la clé, une résidence artistique dans le Sud-est asiatique.

S’il est une forme de représentation photographique qui ne connaît pas de frontière, qui est là depuis les débuts du 8e art, c’est bien la photo de famille. Véritable portrait des générations, elle recouvre une importance différente selon les cultures et les époques. Elle dit aussi beaucoup de notre rapport à l’image. En proposant de revisiter cette pratique que certains regardent d’un œil moqueur, parfois avec dédain, la Chennai Photo Biennale, au sud-est de l’Inde, veut donner un coup de jeune à cette pratique ancienne.

Faire une photo de famille, jusqu’au milieu du 20e siècle, était un événement exceptionnel dans une vie. Les images étaient souvent créées en studio, les sujets étaient apprêtés et la photo était parfois peinte à la main pour ou ornée d’or pour un rendu plus clinquant. Elle devait être le reflet du statut social de la famille. La mise en scène et le montage de l’appareil étaient des processus longs, nous sommes loin du déclenchement instantané d’aujourd’hui.

© Kunga Tashi

Comment participer

La biennale de la photographie de Chennai lance un appel à candidatures et invite les photographes qui souhaitent participer à réfléchir à la « représentation de la famille moderne ». Les participants sont ainsi encouragés à explorer de nouvelles manières d’analyser les histoires, les systèmes de valeurs et les équations familiales socioculturelles et ethnographiques actuelles de différentes couches de la société, y compris la leur.

Les candidatures sont ouvertes à toute personne d’une nationalité du Sud-est asiatique (Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Maldives, Népal, Inde, Pakistan et Sri Lanka) où qu’il soit dans le Monde.

Dates clés pour participer :

  • Ouverture des candidatures : 1er août 2019
  • Date limite d’inscription : 30 août 2019 inclus
  • Annonce des participants sélectionnés : 15 septembre 2019

Les dossiers devront être complet et contenir :

  • Une présentation de 500 mots maximum en PDF en nommant le fichier sur ce format : Prénom_Nom_FPR2019_statement
  • Une sélection de 10 à 15 images formant un ensemble cohérent. Les fichiers images seront nommé sur ce format : Prénom_Nom_FPR2019_n° image. Par exemple : Jean_Martin_FPR2019_01
  • Les candidats utilisant des images de référence dans leur proposition peuvent inclure un lien vers ces images?
  • En outre, les candidats devront soumettre 10 à 15 images existantes sur n’importe quel thème afin de représenter leur style artistique
  • Une courte biographie de 100 mots ainsi qu’un CV mettant en avant le parcours artistique

Spécification technique : 1000 pixels / 150 dpi.

Vous devrez fournir 25 images imprimables en haute résolution à la fin du projet, avant le 1er novembre, pour la soumission finale. Tout le matériel de soumission doit être placé dans un dossier et nommé ainsi : Nom_Prénom_FPR2019_Application

Les candidats devront envoyer leur dossier à l’adresse : residency@chennaiphotobiennale.com

Seules les soumissions envoyées à cette adresse e-mail dans le délai imparti seront acceptées. Si vous ne pouvez pas envoyer par e-mail en raison de la taille du fichier, vous devez recompresser vos images conformément à nos spécifications et réessayer.

Tous les détails de cet appel à résidence sont à retrouver sur la page dédiée.

La résidence artistique

Chaque participant bénéficiera d’une subvention totale de 40 000 INR (soit environ 500 euros) pour les frais de voyage et de logement, ainsi que pour le développement de leur travail. Les participants sont censés être physiquement présents à Chennai, en Inde, pendant toutes les sessions aux dates mentionnées ci-dessous.

  • 27 spet. au 5 oct. : première session  de formation avec Martine Fougeron
  • 1 nov. au 3  nov. : deuxième session de formation avec Martine Fougeron
  • 4 nov. au 10 nov. : atelier sur l’édition avec MarkusDreßen
  • 11 nov. au 17 nov. : atelier multimédia avec le collectif 13Jara

Une dernière étape de la résidence pourra être envisagée après janvier 2020. Les formateurs et les organisateurs évalueront la qualité des œuvres produites et les possibilités de financement supplémentaire pour développer une plus grande visibilité : livre photo et/ou exposition lors de la 3ème édition de la Chennai Photo Biennale.

Cet appel à résidence est organisé avec le soutien de l’Alliance française de Madras, le Fond culturel franco-allemand et la Goethe Institut.