Les premiers films d’aventure inspirés par la conquête de l’Ouest américain ont été tournés en Camargue avant la Première Guerre mondiale par les pionniers du cinéma muet. Cette histoire singulière qui fait du delta du Rhône le décor de nombreux films réalisés au cours du XXe siècle débute en 1905, à Paris, lorsque le célèbre manadier Folco de Baroncelli assiste à une représentation du « Wild West Show » de Buffalo Bill. Il invite alors le réalisateur Jean Durand à tourner en Camargue une série de films considérés comme les premiers westerns de l’histoire du cinéma. Le village des Saintes-Maries-de-la-Mer, les gardians et le bétail de la manade Baroncelli participent à de nombreux tournages que la guerre de 1914 interrompt. La paix revenue, la production cinématographique renoue avec la Camargue qui offre son décor naturel, sa lumière et ses figurants aux réalisateurs de films d’aventure. L’exposition retrace cette épopée à travers des photographies, des affiches, des objets et des extraits de films.

Église des Frères Prêcheurs