Palais, jardins, masserias, villégiatures estivales… Le photographe Thomas Jorion a sillonné l’Italie du nord au sud, pendant près de dix ans pour trouver ces écrins mystérieux et silencieux, dont plus personne ne se soucie. La grandeur et le faste architecturale de ces riches demeures des 18e et 19e siècles perdurent ainsi par le prisme du regard de l’artiste. Ces images, méditatives, photographiées à la chambre, nous convient à un voyage italien. Un grand tour aux allures solitaires. Telle des vanités des temps modernes, les clichés de Thomas Jorion donnent à voir l’éphémère, et la fragilité de l’existence humaine. Une promenade poétique à découvrir à la Galerie Esther Woerdehoff, du 7 février au 6 avril 2019.

© Thomas Jorion

Galerie Esther Woerdehoff – 36 rue Falguière, 75015 Paris