« Les meilleures histoires sont les plus courtes » dit-on… Cet adage semble particulièrement bien adapté à celles que Valérie Gondran construit à partir des images qu’elle récolte depuis bientôt dix ans. C’est par un exercice, ou plutôt par un jeu de construction, que la photographe élabore une série de diptyques qui, tour à tour, nous font pénétrer dans des univers, ressentir des ambiances, éprouver des émotions, et à chaque fois de manière particulière. Une exposition singulière à découvrir au Pangolin jusqu’au 2 décembre.

© Valérie Gondran

Le Pangolin – 131 corniche du Président Kennedy 13007 Marseille