L’Ukraine est un marqueur dans le parcours de Guillaume Herbaut. Par ce pays, il est passé du photojournalisme classique à une photographie documentaire relatant le drame invisible d’une catastrophe nucléaire. Dès 2001, le photographe s’est lié au territoire. Les couleurs lui rappellent celles de son enfance, les gens l’acceptaient dans leur quotidien. Depuis, il retourne, chaque année, dans ce pays. En 2004, la révolution Orange et le Donbass. Puis, le retour des cosaques, symboles d’une identité ukrainienne. 2008, la Crimée et ses tensions intercommunautaires. Des séries de reportages qui le préparent à suivre la révolution Maïden et la guerre. En documentant l’histoire de ce territoire, Guillaume Herbaut a exploré différentes narrations. Entre zones de guerres et de paix, l’Ukraine qu’il représente s’impose comme un miroir de nos futures sociétés.

 © Guillaume Herbaut

Stimultania – 33 rue Kageneck 67000 Strasbourg