Andrea et Magda sont un duo de photographes franco-italien. Ils vivent et travaillent au Moyen-Orient depuis 2008, principalement en Palestine et en Égypte. Ils explorent les conséquences de la mondialisation sur les territoires et l’économie. Le Sinaï des palais de plâtre et des décors de mille et une nuits ressemble à un non-lieu, tel que l’ethnologue Marc Augé avait défini les lieux produits par la  mondialisation : un monde artificiel et naïf, détaché de la réalité locale et conforme à l’imaginaire d’un folklore standard et faussement rassurant.

Maison Européenne de la Photographie