Depuis 1942, l’œuvre de Sabine Weiss n’a cessé de s’enrichir. Elle aborde tous les genres, sans aucune exclusive. Aussi, Les Douches La Galerie se sont plutôt attachés à mettre en avant des aspects moins évidemment connus de sa personnalité. Ils sont allés la chercher à New York et partout où son œil nous surprend. Certes Sabine Weiss aime photographier les enfants, mais limiter Sabine Weiss au monde de l’enfance serait une grave erreur. Elle refusera toujours l’anecdote au profit de la sensation, « celle qui consiste à capter l’expression des sentiments ». Quant à l’étiquette de « photographe humaniste », si elle ne la réfute pas, elle lui semble bien réductrice. D’autant plus que ce courant n’a pas influencé sa manière de voir. Femme inclassable et farouchement indépendante, passionnée de peinture, Sabine Weiss est toujours là où on ne l’attend pas.

Les Douches La Galerie