One Another pourrait être l’histoire d’une nuit unique et interminable qui unit Berlin et Saint-Petersbourg. Une nuit sans fin qui ne connaît pas la lumière de l’aube, qui s’étend sur des villes désertes et glisse dans des intérieurs aux moquettes et banquettes usées où, sur fond de rideaux et papiers peints délavés, des personnages passent, ou bien posent, devant et pour Alisa Resnik. Parfois dans l’abandon ou l’absence, parfois défiant ou ignorant la camera, les protagonistes semblent jouer une pièce où se mêlent histoires déjà vues et énigmes policières. Défile alors une succession de solitudes, de visages marqués, de corps blêmes, seuls ou entrelacés, en équilibre au bord d’un abîme ou figés dans un cauchemar où la neuvième porte pourrait s’ouvrir d’un moment à l’autre. Alisa Resnik photographie la vie et son reflet, la fragilité, la grâce, la mélancolie, la solitude.

La Filature