De tout temps, mu par sa curiosité, poussé par des exodes, porté par ses désirs de conquêtes, l’homme n’a cessé de migrer. Guerres et dictatures en ont jeté des millions sur les routes, chômage et pauvreté n’en ont pas davantage été les économes, faisant d’innombrables cohortes de réfugiés « de jungles » ou de camps de fortune, quand ils ne furent pas ceux d’un transit temporaire voisin de l’internement sédentaire.

Après une édition 2016 particulièrement réussie avec plus de 18000 visiteurs, Nicéphore+, le festival photo clermontois, annonce une édition 2018 engagée avec 12 expositions autour du thème des « Migrations ».

© Wasif Munem

Nicéphore + Migrations – 63 000 Clermont-Ferrand
festival.nicephore.free.fr