Photographie, sculpture, peinture et performance… L’œuvre de l’artiste italien Lorenzo Vitturi questionne avec singularité les changements de l’espace urbain dans un monde en perpétuelle évolution. Exposé au Fotografiemuseum d’Amsterdam, l’auteur revient sur dix ans de travail, et présente sa nouvelle série, Caminantes (« Les marcheurs »). Un projet inspiré par l’histoire de sa famille – son père, originaire de Venise, a traversé l’Atlantique pour s’installer au Pérou, où il a rencontré sa mère – et par la fusion des cultures. Au cours de ses nombreux voyages d’un territoire à l’autre, Lorenzo Vitturi a collecté des matériaux des deux continents. Des trésors qu’il entrelace, métaphore d’un monde où les sociétés se mélangent et se métissent. Dans une mosaïque de couleurs et de textures, l’artiste érige des créations et intervient sur les paysages. Des installations chatoyantes et vulnérables, rappelant la fragilité des relations internationales et les tensions émergeant de la mondialisation. Une œuvre passionnante, à la croisée des arts.

© Lorenzo Vitturi

Fotografiemuseum – Keizersgracht 609, Amsterdam