Chasseur dans ses jeunes années, puis avocat, homme politique, naturaliste et photographe, George Shiras abandonne dès les années 1880 le fusil pour l’appareil photo et s’engage en faveur de la préservation du monde animal. Il ouvre la voie, dès les années 1880, à la wildlife photography. Il est le premier à révéler, par ses photographies au flash, la vie nocturne des animaux de la forêt : une percée dans un monde jusqu’alors invisible. Détournant des techniques propres à la chasse, sa pratique singulière s’inscrit dans une époque marquée par le développement d’une conscience environnementaliste.

Musée de la Chasse et de la Nature