Depuis 2016, la forêt de Bialowieza dans l’est de la Pologne est le théâtre de l’un des plus importants conflits environnementaux en Europe. Des lieux, protégés par l’Unesco depuis 1979 comme réserve de la biosphère et patrimoine mondial, sont menacés de destruction par le ministère de l’Environnement polonais, qui y mène une campagne de déforestation massive. Durant plusieurs mois, Andrea Olga Mantovani a exploré cette forêt millénaire en cherchant à saisir les tenants et les enjeux de ce conflit.

Dans son approche, la photographe alterne des images de paysages célébrant la force et la beauté d’une nature immuable et des clichés plus allégoriques. Elle nous renvoie à la complexité de cette crise, de la relation entre les concepts de nature et culture, et elle évoque de manière métaphorique certains aspects de l’affrontement qui oppose un gouvernement traditionaliste aux valeurs défendues par les militants écologistes. Dans ce travail, elle a cherché à rendre compte de ces rencontres, à porter par l’image la voix des peuples de la forêt, celles des luttes et des imaginaires, révélant ce qu’elles ont de commun et d’actuel. Et depuis là, pouvoir saisir, autrement qu’en éternelles victimes, la guerre qui nous est faite.

© Andrea Olga Mantovani

Fisheye Gallery – 2 rue de l’Hôpital Saint-Louis, 75010 Paris