Dans cette nouvelle série photographique, Estelle Lagarde jongle avec les archétypes de la fiction et de la représentation. Qu’elle soit théâtrale, cinématographique ou littéraire. Elle joue avec nos ambiguïtés, nos peurs, nos instincts. Par un travail délicat et précis sur la lumière, la transparence induite par les multiples temps de pause, elle poursuit et développe en cela son travail sur l’apparence et le trompe l’oeil. Sa photographie, ouvertement du côté de la mise en scène, décrypte avec une jubilation teintée d’humour les faux-semblants et les codes de notre histoire intime ou sociale.

Radial Art Contemporain