Cette exposition présentée exceptionnellement pendant une semaine au début de ce mois d’octobre 2016 célèbre à sa manière les « 20 ans » de la Maison Doisneau. Elle permet de découvrir de nouveaux talents mais aussi d’ouvrir de nouvelles perspectives en questionnant cette notion d’humanisme en photographie à travers ses résonances et ses réappropriations, ses formes persistantes ou inédites. Le titre, extrait d’un poème d’Aragon, sous-entend l’attitude relative et fluctuante de cette approche : la photographie dite humaniste est une formule pour l’histoire, un repère qui permet d’envisager une période, une communauté de sujets et de méthodes chez un certain nombre d’auteurs. Proposer aujourd’hui une exposition faisant directement référence au premier projet mené par la Maison Doisneau, c’est actualiser son principe, c’est envisager le médium dans sa contemporanéité tout en considérant son cheminement et ses évolutions des 20 dernières années.

Maison de la photographie Robert Doisneau