En apparence étrangers à la guerre, nous y sommes exposés à travers son empreinte. Dans BECOMING SOUTH SUDANAlinka Echeverría (Mexico, 1981) s’interroge sur le statut de nation à travers une série de portraits de citoyens d’une société traversée par des reconfigurations identitaires quelques semaines avant la naissance officielle du Soudan du Sud, devenu en 2011 le 193e Etat du monde. Face au flux ininterrompu d’informations diffusées par la télévision ou les réseaux sociaux, Pía Elizondo (Mexico, 1963) crée un imaginaire fascinant et paradoxal à partir du registre vidéographique de la prise d’Alep. Dans THE FALL, elle observe la guerre à distance en se plaçant tour à tour du point de vue de celui qui regarde, du photographe, du spectateur, voire du voyeur, englouti dans une profusion d’images de violence pénétrant dans son inconscient sans entrave ni mesure. De ce spectacle lointain, elle accentue la distance en recadrant l’image dans l’image, elle-même révélatrice d’un cadrage sur le monde. Au-delà de l’image, la photographie par sa puissance d’évocation se déploie comme un territoire fertile pour élaborer une réponse personnelle et affective à la violence réelle.

©Alinka Echeverria

Institut Culturel du Mexique – 119 rue Vieille du Temple, 75003, Paris