Confrontant des extraits de leurs principaux projets photographiques et éditoriaux, Sans titre. M. Bertillon, Déserteurs et Dominique Lambert pour Stéphanie Solinas, Le Tableau de Chasse, Spolia et Studio Shakhari Bazar pour Gilles Saussier, les deux artistes abordent l’identité non pas comme un bien propre, donné et intériorisé, dont la photographie assurerait la permanence, mais comme un processus ouvert à l’altérité, dans lequel chaque individu s’invente, se recompose, se démultiplie, infiniment mobile. Identité du dehors et non pas du dedans que prolonge une œuvre commune, un cadavre exquis autobiographique et photographique, intitulé Fourrure, vitrine, photographie que Stéphanie Solinas et Gilles Saussier ont spécialement conçu pour l’exposition.

Centre Photographique d’Île de France