Dans sa série primée Monuments, Douglas Mandry crée un dialogue entre les images historiques de paysages disparus et le présent, en imprimant les images sur des géotextiles ultramodernes. Il établit un dialogue similaire dans Still Wonder, sa dernière série de collages et de photographies surpeintes, qui consiste en une étude presque tactile du paysage suisse et de la tradition de la peinture de paysage. De nombreuses œuvres de Douglas Mandry tendent vers l’abstraction – une reconnaissance, en partie, du fait que les processus à l’origine du changement climatique sont trop complexes pour être montrés dans une image. Elles remettent également en question la complaisance qui s’installe lorsque nous regardons des photographies d’événements se déroulant ailleurs. Ses images rapprochent cet « ailleurs » et, ce faisant, elles soulèvent des questions que la photographie documentaire ne peut pas aborder. En période de crise écologique, elles suggèrent qu’il y a plus à faire en agissant qu’en restant assis et en observant. Une note d’espoir prudente alors que nous sommes face à un avenir incertain.

© Douglas Mandry

Galerie Bildhalle – Stauffacherquai 56, 8004 Zürich, Suisse