Ils terminent leurs études, ils s’apprêtent à s’immerger dans leur métier. Mais avant quelques vacances studieuses et méritées, ils sont trente diplômés de l’Efet à présenter leur travaux pétillant d’invention et vibrant de sensibilité. De l’architecture épurée au corps peinturluré en passant par les subtilités de la fiction et les inventions plasticiennes, ils osent tout pour séduire Arles en juillet.

Arles