De bruit et de fureur, Bourdelle sculpteur et photographe retrace la conception du Monument aux morts, aux combattants et serviteurs du Tarn-et-Garonne de 1870-1871 d’Antoine Bourdelle pour sa ville natale de Montauban. Conçu sous la forme d’un assemblage de figures expressives, ce chef-d’œuvre de la statuaire signe le tournant de la carrière de Bourdelle qui développe alors un langage personnel. Le Grand Guerrier, L’Effroi, les Têtes Hurlantes : les études et recherches de l’artiste trahissent toutes une audace formelle qui, plus tard, irriguera Héraklès archer (1906-1909) ou Centaure mourant (1911-1914). L’exposition dévoile au public parisien un monument pour ainsi dire inédit, puisqu’il n’a été exposé à Paris qu’une seule fois, en 1902, lors du Salon de la Société nationale des beaux-arts.

Musée Bourdelle