Dave Heath (1931- 2016) occupe une place singulière dans l’histoire de la photographie américaine. Influencé par Eugene W. Smith et par les maîtres de l’école de Chicago dont Aaron Siskind et Harry Callahan, il ne peut être pourtant considéré ni comme un photographe documentaire ni comme un photographe expérimental. Sa photographie est avant tout une manière d’attester de sa présence au monde en reconnaissant en l’autre un alter ego absorbé dans ses tourments intérieurs. Il sera l’un des premiers, dès les années 1950, à exprimer aussi radicalement le sentiment d’aliénation et d’isolement inhérent aux temps modernes. Réalisée entre 1959 et 1961, sa série réalisée à Washington Square incarne parfaitement cette tension entre l’individu, perdu en lui-même, le tumulte de la rue américaine et les tensions d’une période de l’histoire américaine marquée par le doute. A Dialogue With Solitude, publié en 1965, comptera parmi les livres les plus marquants de cette décennie. Première présentation d’envergure de son œuvre en France, l’exposition réunira environ 150 tirages d’époque et maquettes originales.

Dave Heath, New York, 1960 © Dave Heath / Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York, et Stephen Bulger Gallery, Toronto

Le BAl – 6 Impasse de la Défense, 75018 Paris