Taratine. Tel est le titre d’un des travaux les plus personnels de Daisuke Yokota. Taratine, c’est aussi le nom d’un arbre japonais vénéré par de nombreuses générations de femmes ayant des problèmes de fertilité. Yokota signe avec ce travail une ode à toutes celles qui ont compté dans sa vie – sa mère et sa compagne –, et pour lesquelles il a eu beaucoup d’admiration. La galerie Stieglitz 19 présente des images réalisées, il y a huit ans, dans le nord du Japon. Une belle occasion de (re)découvrir de sublimes paysages comme des moments intimes. Si les photographes japonais Nakahira et Moriyama se laissaient guider par les évènements sociopolitiques, Yokota, lui, compose de par ses images un nouveau langage construit sur ses émotions. Une bonne raison d’aller faire un tour du côté d’Anvers.

© Daisuke Yokota

Stieglitz 19 – Klapdorp 2, 2000 Antwerpen