En novembre 1948, Henri Cartier-Bresson est envoyé en Asie pour couvrir « les derniers jours de Pékin ». Venu pour deux semaines, il y restera dix mois. Au fil du temps, ses témoignages de modes de vie traditionnels et de l’instauration d’un nouvel ordre rencontrent beaucoup de succès dans de nombreux magazines internationaux. Dès 1950, le photographe devient une référence majeure du nouveau photojournalisme, avant de s’envoler à nouveau pour la Chine, en 1958. Impressionnante, l’exposition de la Fondation regroupe 114 tirages originaux de son premier périple, et 40 de son deuxième voyage, ainsi que de nombreux documents d’archives. Une immersion dans l’histoire, illustrée avec brio par le grand artiste.

© Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

Fondation Henri Cartier-Bresson – 79 rue des Archives, 75003 Paris