Roberto Greco porte sur le réel un regarde teinté d’émerveillement qu’il traduit à l’aide de métaphore et d’onirisme flamboyant. Souvent bien plus complexes qu’il n’y paraît au premier coup d’œil, ses images laissent transparaitre une grande culture iconographique, celle de la peinture notamment. Roberto Greco n’est pas non plus avare de détails humoristiques voire quelques fois cyniques qui permettent une distanciation avec les stéréotypes et les références artistiques. L’exposition Bruit Blanc rassemble trois de ses séries photographiques: After Still Life, MORBIDEZZA, Flowers.

Galerie Madé