A fendre le cœur le plus dur / Témoigner la guerre est un projet artistique transversal à l’initiative de l’historien Pierre Schill, qui se déploie à partir de documents constituant un reportage de guerre. Il postule la fécondité d’une approche croisée en associant art contemporain, danse, photographie, littérature et histoire. L’élément central en est une exposition collective rassemblant, autour de l’archive elle-même, des œuvres d’artistes visuels et plasticiens mises en relation avec une pièce et une installation chorégraphiques créées par le danseur et chorégraphe Emmanuel Eggermont, accompagné de Jihyé Jung et Elise Vandewalle, ainsi qu’avec une production littéraire des écrivains Jérôme Ferrari et Oliver Rohe et une approche historique proposée par Pierre Schill.

Centre photographique d’Île-de-France