Le photographe angoumoisin Régis Feugère expose Des soleils maladroits dans les locaux de l’association artistique Pollen à Monflanquin. Constituée de deux séries, l’exposition sera visible du 10 novembre au 5 décembre. La première, D’Ombres et de pierre, est une interprétation personnelle de Hiroshima mon amour de Marguerite Duras, dans laquelle il livre ses réflexions de photographe sur la course du temps au travers d’éléments émergeant de l’obscurité. Dans Intuitions, le photographe déploie cette fois des paysages inquiets et scintillants, des images récoltées durant un hiver, en déplacement. L’artiste tente d’y saisir l’imminence du désastre et l’euphorie de la disparition. L’ensemble de l’exposition est préoccupé par une fragilité, un fil délicat
tendu à travers un monde qui se refuse le moindre apaisement.

Une rencontre avec Régis Feugère est prévue le vendredi 2 décembre à 19h.