Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Web

Vos découvertes préférées du mois de janvier

Voici le top 3 des photographes que nous vous présentions en janvier 2017 et que vous avez très largement likés !

1. Julie Hascoët

Nous vous avons fait découvrir Julie Hascoët, il y a deux ans. Entre temps, elle a a remporté le prix de la photo émergente du festival La Gacilly, et a même été exposée entre les murs de notre galerie arlésienne l’été dernier… Le travail qu’elle a présenté en janvier est un autre chapitre de sa série Murs de l’Atlantique.

Extrait de "Battre la campagne", Les Murs de l'Atlantique, © Julie Hascoët

Extrait de « Battre la campagne », Les Murs de l’Atlantique, © Julie Hascoët

Extrait de "Battre la campagne", Les Murs de l'Atlantique, © Julie Hascoët

Extrait de « Battre la campagne », Les Murs de l’Atlantique, © Julie Hascoët

© Extrait de "Battre la campagne", Les Murs de l'Atlantique, © Julie Hascoët

© Extrait de « Battre la campagne », Les Murs de l’Atlantique, © Julie Hascoët

2. Alexandre Faraci

Voici un artiste qui n’est plus tout à fait une découverte, puisque nous le suivons maintenant depuis plusieurs mois. Malgré tout, le travail d’Alexandre Faraci continue de vous inspirer. Ci-dessous, une image de sa série Edo, récit poétique d’un voyage au Japon.

Extrait de "Edo", © Alexandre Faraci | Texte : Marie Moglia

Extrait de « Edo », © Alexandre Faraci | Texte : Marie Moglia

3. Felix von der Osten

The Buffalo that could not Dream prend place dans la réserve indienne de Fort Belknap, dans le Montana, aux États-Unis. C’est un projet qui illustre les conséquence de l’Appropriations Act de 1851, par lequel les Amérindiens ont été contraints de se regrouper dans les réserves. Ce travail se concentre sur le mode de vie actuel de leurs descendants. Felix von der Osten rend compte de leur combat quotidien pour préserver une culture ancestrale qui doit faire face à deux obstacles : l’ignorance de « l’homme blanc » et l’indifférence de la jeune génération à l’égard des traditions. C’est par son regard délicat, son empathie et la douceur profonde des images de Félix qui nous ont séduit, tout comme vous.

Extrait de "The Buffalo that could not Dream", © Felix von der Osten

Extrait de « The Buffalo that could not Dream », © Felix von der Osten

Extrait de "The Buffalo that could not Dream", © Feilx von der Osten

Extrait de « The Buffalo that could not Dream », © Feilx von der Osten

Extrait de "The Buffalo that could not Dream", © Felix von der Osten

Extrait de « The Buffalo that could not Dream », © Felix von der Osten