Fisheye Magazine

Fisheye Magazine Logo

Web

Dans la semaine de Fisheye : du 3 au 9 avril 2017

9 avril 2017

Photo : Extrait de "Sois belle", © Annelie Vandendael

Coups de cœur, actus, portfolios, concours... Voici un récapitulatif de ce que vous avez (peut-être) loupé cette semaine sur le site.

Les coups de cœur

  • © Dalia Janian

  • © Dalia Janian

    © Dalia Janian

  • © Flavien Durand

  • © Flavien Durand

Instagram

La sélection #83. Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil.

© Noah Thompson / Instagram

© Noah Thompson / Instagram

Images

Peter, le magnifique. En 2013, le photographe néerlandais Michael Floor, 42 ans, propose à Peter de le photographier dans son quotidien. Ils se connaissent peu, se sont rencontrés par hasard quelques années plus tôt. Mais Peter accepte. Il devient le protagoniste éponyme d’un récit toujours en cours. Michael Floor nous raconte sa rencontre avec cet incroyable personnage et la genèse de ce travail remarquable.

Extrait de "Peter", © Michael Floor | Texte par : Marie Moglia

Extrait de « Peter », © Michael Floor

Portfolio

Sois belle. « J’aime représenter l’être humain comme un morceau de nature plutôt que comme un objet ». Réalité et authenticité sont les deux mots d’ordre de la jeune photographe belge Annelie Vandendael. En réaction à la photographie de mode, elle met en avant l’être humain dans sa pratique photographique. Elle aime capturer la  personnalité des individus et l’authenticité des corps. Car selon elle, seuls les corps authentiques peuvent nous donner une « bonne » perception de la réalité. À la fois sensibles et poétiques, ses clichés témoignent d’une possible cohabitation entre l’être humain et la nature.

Extrait de "Sois belle", © Annelie Vandendael

Extrait de « Sois belle », © Annelie Vandendael

Web

Vos découvertes préférées du mois de mars. Voici le top 3 des photographes que nous vous présentions en mars 2017 et que vous avez très largement likés !

© Lukasz Wierzbowski

© Lukasz Wierzbowski

Actu

Ailleurs sur la route. « Ailleurs », le festival photo de Vannes qui prend le relais de « Photos de mer », dont la formule commençait à s’essouffler, a ouvert ses portes ce week-end. Nous vous avions déjà présenté le travail de René Tanguy sur les traces de Jack Kerouac dans le dernier Fisheye, et nous vous livrons aujourd’hui deux autres coups de cœur parmi la dizaine d’expositions à voir jusqu’au 8 mai.

© Cédric Wachthausen | Texte par : Eric Karsenty

© Cédric Wachthausen

De la littérature en photographie. En présentant près de 200 photos réalisées par 150 photographes, eux-mêmes inspirés par 42 images décrites par des écrivains, l’exposition Photo-Roman est l’une des plus étonnantes du Mois de la photo du Grand Paris. À découvrir à la Havas Gallery, jusqu’au 31 mai 2017.

© Charlotte ORTHOLARY

Exposition  » PHOTO-ROMAN  » / Texte :  » L’invention de la solitude  » (Editions Actes Sud) de Paul Auster / © Charlotte ORTHOLARY

Les mystère d’Eli Lotar. Cette semaine, Brigitte Patient nous emmène place de la Concorde, au Jeu de Paume à l’occasion de l’exposition « Eli Lotar (1905-1969) » visible jusqu’au 28 mai 2017. Qui est Eli Lotar ? Quelle est son approche photographique ? Pourquoi donc a-t-il voyagé en Grèce ? Pia Viewing, commissaire chercheuse au Jeu de Paume, nous éclaire sur son parcours de vie ainsi que sur sa pratique artistique.

Sans titre (Main de Tombros avec oursin) 1931 © Eli Lotar

Sans titre (Main de Tombros avec oursin) 1931 © Eli Lotar

C’est dans le mag’

Vues de la banlieue. Loin des expositions monographiques traditionnelles qui mettent en avant des regards d’auteurs, l’exposition Le Grand Paris vu de nos fenêtres présentée au Mois de la photo fait la part belle aux images réalisées par les habitants. Une manière de renverser les points de vue et les représentations du monde au-delà du périphérique.

Extrait du projet "Vu de nos fenêtres" / www.vudenosfenetres.fr

Extrait du projet « Vu de nos fenêtres » / www.vudenosfenetres.fr